ra-2020-visuel-3_opt.jpg

Rapport d'activités 2020

Malgré la vague pandémique, le RFSM a continué sa transformation pour le bien de la population.

Même s’il a été fortement marqué comme l’ensemble de la société par les dangers et l’appauvrissement social et économique engendré par la pandémie de Covid-19, le RFSM s’est pourtant organisé au mieux pour y résister, continuer sa mission thérapeutique auprès des patientes et des patients souffrant d’affections psychiques et parachever sa stratégie de fonder une prise en charge spécifiquement dédiée pour la population germanophone de notre canton avec le RFSM Fribourg. L’année 2020 constitue le 13e exercice du RFSM créé en 2008 conformément à la loi sur l’organisation des soins en santé mentale dans le canton de Fribourg.

 

Mentionnons en préambule et pour être complet que le RFSM a dû mettre en place, de mars à juin 2020 et pour raison exceptionnelle de santé, une direction générale ad intérim composée de Mme Nathalie Delbarre, au bénéfice d’une longue expérience et d’une solide expertise dans le domaine hospitalier, et de M. Michel Kappler, membre du conseil d’administration du RFSM et ancien directeur général adjoint de la Clinique de La Source à Lausanne. Ces deux personnes ont assuré avec brio, compétence et humanité la continuation de la direction générale de l’institution durant la période mentionnée. Qu’ils en soient ici encore une fois chaleureusement remerciés.

Décrire les événements qui ont marqué l’année psychiatrique dans notre région nous empêche de ne pas faire mention de la pandémie de Covid-19 que l’on voudrait tous pourtant oublier et dont l’évolution à l’heure de l’écriture de ces mots, en janvier 2021, reste dangereuse et incertaine.

Ainsi donc et comme partout, la Covid-19 a fortement marqué le domaine des soins psychiatriques avec notamment pour le RFSM une diminution du taux d’occupation de nos lits hospitaliers (surtout durant les pics des phases pandémiques en avril et en novembre), une fermeture temporaire des cliniques de jour durant deux mois, l’annulation de certains groupes thérapeutiques, la fermeture des cafétérias, la diminution de la mobilité intersites, l’interdiction temporaire des visites aux patient-e-s, l’annulation ou la tenue à distance de certaines consultations de liaison dans les EMS ou les foyers ou la tenue, pendant quelques semaines, de consultations ambulatoires à l’aide des moyens de communication à distance.

Le comité de crise interne Covid-19, composé des principaux acteurs institutionnels pluridisciplinaires et présidé par Mme la professeure Dre Isabelle Gothuey, s’est réuni plus d’une quarantaine de fois en 2020 pour analyser les faits émergents, les dangers, les flux d’informations, les législations, les recommandations et mettre ainsi en place tous les dispositifs de précaution que l’on pouvait raisonnablement attendre de nous afin d’optimiser la protection de nos patient-e-s et de notre personnel. 

Par souci de transparence, mentionnons que durant les deux phases pandémiques, près de 100 collaborateurs et collaboratrices et 28 patient-e-s ont été contaminés tandis que 4 décès sont malheureusement survenus à l’EMS Les Camélias. Sur le front économique, l’ensemble des effets directs et indirects de la pandémie se monte, pour le RFSM, à une somme de 5,5 millions de francs (baisse de recettes et augmentation des coûts).

Malgré cette crise pandémique 2020 dont l’évolution risque de continuer d’appauvrir socialement et économiquement nos sociétés ces prochains mois, le RFSM s’est pourtant organisé avec résilience et agilité pour mettre en place les actions nécessaires à la lutte contre la pandémie. L’atténuation des impacts financiers engendrés par les mutations temporaires d’activités, la poursuite du maximum de soins possible pour les patientes et patients de notre canton ainsi que la concrétisation de la dernière étape de la mise en exploitation du nouveau centre de psychiatrie intégré à Villars-sur-Glâne intitulé RFSM Fribourg ont constitué autant d’objectifs qui ont été atteints grâce à la persévérance et l’engagement de toutes les équipes du RFSM malgré le contexte que nous connaissons.

En termes d’hospitalisation, les creux pandémiques mentionnés ci-dessus font passer le taux d’occupation de nos deux hôpitaux de 100,6% en 2019 à 92,3% en 2020. Ces chiffres sont à pondérer avec l’ouverture en 2020 de 6,9 lits supplémentaires en moyenne. Au final, le chiffre d’affaires hospitalier baisse de 61 724 journées facturables en 2019 à 59 786, soit 3,14%. C’est surtout le secteur de la psychiatrie adulte, véritable poumon économique du RFSM qui, année après année, voit la demande pour ses prestations se consolider régulièrement à la hausse tandis que les secteurs adjacents de pédopsychiatrie et de la personne âgée, avec une occupation plus erratique, se révèlent sujets à plus de volatilité.

Quant aux activités ambulatoires, de clinique de jour ou de consultations-liaison dans les EMS, dans les foyers, nous pouvons annoncer qu’à cause de la pandémie, elles se sont contractées en volume d’environ 7%. Seul le recours à l’Equipe mobile d’urgences psychosociales (EMUPS) s’est consolidé dans l’aide aux victimes, mais également dans le cadre de la pandémie.

Dans le chapitre de notre nouveau centre intégré de psychiatrie sis à Villars-sur-Glâne (RFSM Fribourg), rappelons que celui-ci a ouvert une consultation ambulatoire et une clinique de jour de 20 places toutes deux exclusivement germanophones en avril 2017 déjà. En septembre 2020, au terme de 8 ans de travaux de rénovation et d’extension, l’unité hospitalière germanophone, Merkur, déployée jusque-là à Marsens, y a été déplacée tandis qu’une deuxième unité hospitalière, Saturn, y a été créée. Ces deux unités portent le nombre de lits hospitaliers germanophones en psychiatrie à 30 actuellement, avec une réserve de 10 lits supplémentaires. 

De plus, en 2020, le Centre de psychiatrie forensique, bilingue, avec ses équipes clinique (médecine pénitentiaire, traitements ordonnés) et d’expertise a quitté le boulevard de Pérolles pour rejoindre le 3e étage du bâtiment E du RFSM Fribourg.

Toujours dans le cadre du RFSM Fribourg, mentionnons l’ouverture en septembre 2020 des Urgences psychiatriques cantonales, fonctionnant 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Cette nouvelle prestation du RFSM devrait rapidement révéler son importance vitale pour les soins coordonnés du RFSM pour la population du canton ainsi que pour les acteurs sanitaires partenaires. Le RFSM Fribourg va compléter et clore son programme de prestations sur le site de Villars-sur-Glâne cette fois-ci avec le ralliement final de prestations francophones, plus particulièrement celles de la clinique de jour actuellement sise à la rue du Botzet 18 à Fribourg ainsi que celles du Centre psychosocial à Fribourg, actuellement à l’avenue du Général-Guisan.

M. Jean-Claude Goasmat, directeur des soins depuis une dizaine d’années, a demandé à partir en retraite anticipée. Nous le remercions pour son excellente action à la tête du département des soins du RFSM. Pour le remplacer, nous nous réjouissons de l’entrée en fonction le15 novembre 2020 de Mme Christine-Ambre Félix.

Au final, j’ai le devoir et la fierté de remercier toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs de l’entreprise qui font un travail quotidien engagé et remarquable qui concourt grandement, par les traitements et le soutien, au rétablissement de personnes fragilisées et vulnérables.